logo Blog50.com
Blog 50 est un service gratuit offert par Notre Temps

07/06/2007

Arles

Arles est la plus grande commune de France avec 75.000 hectares. Avec une population de 51.620 habitants, elle est une ville de fête, d'histoire et de culture.

Arles est aujourd'hui la porte de la Camargue, patrie des gitans et rendez-vous de gardians avec leurs férias et les corridas qui se déroulent dans ces mêmes arènes (12.000 spectateurs).


medium_DSCN1728.jpg


La célèbre fontaine Amadieu Pichot inaugurée en 1887
medium_DSCN1729.jpg

Les Lions de l'ancien pont romain
medium_DSCN1818.jpg


Les vestiges du pont sur le Rhône
medium_DSCN1813.jpg


Les arènes

medium_DSCN1733.jpg


medium_DSCN1735.jpg

medium_DSCN1736.jpg

medium_DSCN1740.jpg


Les parties des arènes restaurées
medium_DSCN1739.jpg
medium_DSCN1738.jpg


Place de l'Hôtel de Ville
medium_DSCN1766.jpg


L'Hôtel de Ville avec sa façade du XVIIe siècle, construit autour de la Tour de l'Horloge d'architecture Renaissance.
Sur la tour on aperçoit la statue du dieu Mars que les Arlésiens appellent "l'homme de bronze" parce qu'il reflète les rayons du soleil.

medium_DSCN1767.jpg


Le bâtiment de La Poste
medium_DSCN1765.jpg


L'Eglise St-Trophime
medium_DSCN1752.jpg


Le Portail : détail de la lunette avec un Jugement dernier et quelques bas reliefs figurant des saints
medium_DSCN1761.jpg


medium_DSCN1763.jpg


medium_DSCN1762.jpg

medium_DSCN1764.jpg



CITE EPISCOPALE

Continuons jusqu'au cloître St-Trophime, une des plus belle partie de l'Eglise

medium_DSCN1777.jpg


Au XIIe siècle, cet ensemble est reconstruit et comprend la Primatiale St-Trophime, l'Archevéché et les bâtiements canoniaux organisés autour d'un cloître dont la construction se terminera au XIVe siècle. Un Choeur gothique viendra prolonger l'Eglise au XVe siècle
.
medium_DSCN1780.jpg

medium_DSCN1782.jpg


Partie sud-est du cloître avec le puits dont la margelle a été reprise de la base d'une ancienne colonne du Théâtre

medium_DSCN1784.jpg


medium_DSCN1785.jpg

medium_DSCN1786.jpg

medium_DSCN1793.jpg

medium_DSCN1792.jpg

medium_DSCN1788.jpg

medium_DSCN1794.jpg


Découvrons la ville par ses ruelles :
medium_DSCN1803.jpg

medium_DSCN1804.jpg


medium_DSCN1802.jpg

medium_DSCN1798.jpg


Eglise Notre Dame de la Major
medium_DSCN1807.jpg


Chapelle
medium_DSCN1797.jpg

30/05/2007

Stes-Maries-de-la-Mer - La Camargue

D'après une légende provençale, vers l'an 40 après J.C., trois femmes capturées et persécutées par les Juifs à Jérusalem, furent jetées à la mer et livrées aux flots avec d'autres compagnons de foi, dans une barque sans voile et sans rames, sans aucune nourriture.
Ces femmes étaient Marie-Jacobé, soeur de la Vierge ; Marie Salomé, mère des apôtres Jacques le Majeur et Jean et Sarah l'Egyptienne, servante noire des deux Maries. Leurs compagnons étaient Lazare, Marie-Madeleine et Marthe.
Par miracle, la barque échoua sur ces rives où les femmes élevèrent un petit oratoire à la Vierge.

medium_RSCN1711.jpg


Puis les disciples se séparèrent, qui à Tarascon, qui à Marseille, qui à Aix, pour convertir et évangéliser.
Les deux Maries et Sarah restèrent sur place jusqu'à leur mort, et les fidèles conservèrent dans l'oratoire leurs reliques, qui devinrent rapidement l'objet d'un culte. L'oratoire transformé en église, fut fortifié au IXe siècle et englobé dans les murs d'enceinte ce qui lui donne cet aspect de forteresse.

Parmi les premiers fidèles , on trouva les nomades, tziganes et gitans qui, dès le milieu du XVe siècle, avaient trouvé dans les espaces infinis de la Camargue, la possibilité de leur éternel vagabondage. Puis ils participèrent de plus en plus nombreux aux pélerinages annuels qui ont lieu, aujourd'hui encore la nuit du 24 au 25 mai puis vers le 22 octobre.

La statue de Ste Sarah, pour qui les tziganes ont une particulière vénération, est portée en processions jusqu'à la mer où elle est immergée, tandis que la foule des gitans venus du monde entier entoure la protectrice.
La fête dure 10 jours; les courses de chevaux, les corridas de taureaux et les ferrades sont l'occasion de retrouvailles pour les nomades, les femmes en costume arlésien et les gardians venus de toute la Camargue.

medium_Sainte_Sarah.jpg



Mireille medium_Statue_de_Mireille.2.jpg
Héroine de Frédéric Mistral
Personnifie la Provence
Statue de A. MERCIE Ste Maries de la Mer 1920



















L'emblème et croix de Camargue

La croix, posée sur une ancre et munie de tridents, exprime par trois symboles :

- la croix : la foi commune aux deux corporations,
- le cœur : la charité est représentée par le coeur central
- l’ancre terminée aux trois extremités par des tridents : l’espérance
Ces tridents, suivant les interprétations, peuvent représenter les gardians et l’âme camarguaise.

medium_DSCN1654.jpg


Magnifique statue intitulée "Camargue" de l'artiste sculpteur Ben K

medium_DSCN1642.jpg

medium_DSCN1648.jpg



Cabane de gardian.

A l'origine, le mas camarguais était conçu comme une petite maison arrondie pour bien résister au vent et offrir au gardian un habitat comportant une cuisine et une chambre.

A cause de la violence du mistral, la face exposée au nord est arrondie afin de donner moins de prise au vent. La face sud est verticale. On peut y installer aisément une tonnelle pour se protéger contre les grosses chaleurs l'été.
La toiture est faite de roseaux (la sagno), matériau bon marché que l'on trouve à profusion dans les régions marécageuses. Ils sont cousus au fil de fer sur la charpente. Quand la couverture est terminée, on étend sur le faîte un mortier de ciment et de chaux. Sur la partie ronde de la toiture qui se termine en cône, on laisse dépasser une travette qui recevra des cornes de taureau ou une barre transversale pour former la croix de la cabane.

medium_DSCN1656.jpg

Quelques images de Camargue

medium_DSCN1657.jpg

medium_DSCN1659.jpg

medium_DSCN1671.jpg

medium_DSCN1678.jpg

medium_DSCN1691.jpg

medium_RSCN1692.jpg
medium_RSCN1709.jpg
medium_RSCN1707.jpg
medium_DSCN1682.jpg


Au loin Les Saintes-Maries
medium_DSCN1685.jpg


medium_DSCN1690.jpg
medium_DSCN1663.jpg


Et bien entendu la mer à la tombée de la nuit

medium_DSCN1697.jpg


medium_DSCN1702.2.jpg


medium_Ste-Maries_de_la_Mer-_plage.jpg


Qui dit Camargue pour les rizières
La Camargue est le principal lieu de production du riz Français.Le riz a des exigences écologiques particulièrement fortes au niveau thermique et hydrique. Le mode de culture partiqué en Camargue est basé sur la quasi-permanence d'un lame d'eau d'une hauteur de 5 à 10 cm sur le sol. La riziculture fournit l'eau douce nécessaire à l'équilibre de l'environnement du delta.

Semés d'avril à mai, dans l'eau ou à sec, leur croissance, période de grande vulnérabilité, nécessite une attention et des soins constants.


medium_DSCN2368.jpg


Riz de Camargue

medium_DSCN2369.jpg




medium_DSCN1713.jpg

medium_DSCN1722.jpg
medium_DSCN1714.jpg

medium_DSCN1640.jpg

24/05/2007

Les BAUX de PROVENDE

En arrivant sur les lieux d'un plateau rocheux

medium_DSCN1523.jpg


La vue de la fortification et du village
situé au coeur des Alpilles, classé parmi "les plus beaux villages de France".

medium_DSCN1593.jpgmedium_DSCN1597.jpg

medium_DSCN1598.jpg
medium_DSCN1599.jpg
medium_DSCN1604.jpg

Prenons le chemin pour le Château :
Le Château des Baux abrite derrière ses murailles les vestiges de l'ancienne Cité des Baux, permettant d'imaginer la vie au Moyen-âge et à la Renaissance.
Les maisons, les colombiers, les chapelles et les grottes évoquent une cité castrale, typique de l'habitat perché en Provence, où cohabitaient seigneurs et artisans
.

medium_DSCN1605.jpg

Des machines de siège fonctionnent pour le plaisir des visiteurs , tel la catapulte géante, Le trébuchet
medium_DSCN1609.2.jpg

medium_DSCN1607.jpg


Des habitations troglodytes sont creusées dans la roche
medium_DSCN1615.jpg

medium_DSCN1616.jpg

medium_DSCN1617.jpg

medium_DSCN1619.jpg

medium_DSCN1620.jpg

medium_DSCN1621.jpg


Ancienne chapelle du Château, connue sous les vocables de Sainte Marie puis Sainte Catherine, la chapelle s’inscrivait dans l’enceinte protégeant symboliquement l’entrée du Château, comme il était courant au Moyen-âge.
medium_DSCN1623.jpg

medium_DSCN1622.jpg


Chapelle des Pénitents Blancs
medium_DSCN1626.jpg


La Chapelle fut décorée en 1974 par Yves Brayer.
medium_DSCN1629.jpg