logo Blog50.com
Blog 50 est un service gratuit offert par Notre Temps

20/10/2007

ESSAOUIRA- Maroc

La route nous conduisant à l'Océan (200 km) jusqu'à Essaouira est très droite et les paysages alentours très dénudés dans une plaine qui n'en finit pas.

medium_DSCN4284.jpg


medium_DSCN4285.jpg


Ici, la végétation reprendra seulement au printemps avec le peu de pluie qu'il tombera (300 jours ensoleillés par an)
medium_DSCN4290.jpg


medium_DSCN4291.jpg


On aperçoit une ferme entourée de murs
medium_DSCN4292.jpg


Nous traversons plusieurs villages qui vivent d'artisanat et de marchés locaux
medium_DSCN4295.jpg


medium_DSCN4296.jpg


Nous arrivons dans la région où sont plantés d'innombrables arganiers qui produisent la précieuse huile d'argan aux nombreuses vertus, tant en alimentaire qu'en cosmétologie
medium_DSCN4299.jpg


Des troupeaux de chèvres qui arrivent à monter aux arbres
medium_DSCN4302.jpg


medium_DSCN4300.jpg

medium_DSCN4303.jpg


Des ânes autant en ville qu'à la campagne qui portent et transportent diverses marchandises.
medium_DSCN4307.jpg



Bâtie sur une presqu'île rocheuse à 200 km de Marrakech, Essaouira sera l'étape au bord de l'Océan.

Entourée de mimosas et de genêts plantés pour fixer les dunes, ESSAOUIRA, l'ancienne MOGADOR, surprend par son isolement.
En arrivant de Marrakech, la ville nous apparaît soudain en contrebas blanche et brillante, avec ses façades passées à la chaux tandis que portes et fenêtres sont peints en bleu.

medium_DSCN4312.jpg


medium_DSCN4313.jpg



Les artisans d'Essaouira travaillent surtout le bois de Thuya, l'arbre le plus répandu localement.

medium_DSCN4310.jpg


Le travail des marqueteurs est particulièrement réputé et nous visitons un atelier confectionnant des objets en bois de thuya
Le bois brut avant façonnage
medium_DSCN4319.jpg


et ici le résultat d'un travail minutieux
medium_DSCN4320.jpg


medium_DSCN4321.jpg


medium_DSCN4322.jpg



Il faut flâner dans la ville où les rues grouillent de monde aux abords des magasins et du marché
medium_DSCN4325.jpg


Pour la rentrée scolaire, remarquez les piles de cahiers à vendre :

medium_DSCN4326.jpg


Ici, la boucherie près d'un magasin de cartables et fournitures
medium_DSCN4327.jpg


medium_DSCN4328.jpg


Maintenant les ruelles du centre ville :
medium_DSCN4329.jpg


medium_DSCN4332.jpg


un passage relativement bas
medium_DSCN4333.jpg


une place d'artisans, avec maison "à vendre" :
medium_DSCN4330.jpg


medium_DSCN4331.jpg


Détails d'entrées :
medium_DSCN4339.jpg


Eh oui, même l'export :
medium_DSCN4340.2.jpg


medium_DSCN4341.2.jpg



Maintenant côté océan, longeons les remparts jusqu'à la Skala de la Kasbah
medium_DSCN4344.jpg


le fort le plus impressionnant qui arbore encore aujourd'hui une batterie de canons des XVIIIe et XIXe siècles.
medium_DSCN4342.jpg


pour arriver jusqu'au port de pêche qui offre un spectacle incessant et coloré

medium_DSCN4348.jpg


une petite restauration "Chez Sam" au fond du port avec terrasse avec vue sur la plage

medium_chez_sam.jpg


Dégustation de poissons frais
medium_DSCN4356.jpg


avec un convive arrivé tout droit du ciel ; c'est un habitué !!
medium_DSCN4357.jpg


oui, oui, il aura sa part de poisson
medium_DSCN4360.jpg


la plage , les rochers,
medium_DSCN4353.jpg

medium_DSCN4317.jpg

medium_DSCN4343.jpg


et les îles Purpuraires battues par les flots où du temps des Romains, elles étaient utilisées pour produire les teintures pourpres. Aujourd'hui, refuge, entre autres, du faucon Eléonor, elles sont protégées et ne peuvent être visitées

medium_DSCN4347.jpg


Le retour au coucher de soleil (circulation en rentrant à Marrakech)
medium_DSCN4375.jpg

11/10/2007

Le HAUT-ATLAS- OUARZAZATE

Pour atteindre Ouarzazate (204 km au sud-est de Marrakech), il faut traverser le Haut Atlas par le col du Tichka (2260m) très dénudé et le plus élevé du Maroc.
En empruntant l'une des plus sinueuses et des plus belles routes du Maroc où dit-on, on découvre successivement les quatre saisons. Par contre, il est très fréquenté par de nombreux camions et autocars.


Voici au fil des kilomètres les paysages

medium_DSCN4230.jpg


Villages accrochés à flanc de colline

medium_DSCN4232.jpg


medium_DSCN4233.jpg


medium_DSCN4234.jpg


medium_DSCN4235.jpg


medium_DSCN4236.jpg


medium_DSCN4237.jpg


medium_DSCN4238.jpg


medium_DSCN4239.jpg


Une vallée riche en cultures
medium_DSCN4240.jpg


Un stand en bord de route où les fermiers vendent leurs pommes
medium_DSCN4242.jpg


medium_DSCN4243.jpg


medium_DSCN4244.jpg


La Kasbah d'Aït Ben Haddou
medium_DSCN4245.jpg


Un charmeur de serpents qui prend la pause
medium_DSCN4246.jpg


Repos des dromadaires
medium_DSCN4247.jpg


medium_DSCN4249.jpg


Ici, un aperçu d'un cimetière en campagne.
Les défunts sont inhumés directement dans la terre et reconnus avec une grosse pierre qui indique la tête et une plus petite pierre indiquant les pieds.
medium_DSCN4250.jpg


medium_DSCN4254.jpg


Un arrêt dans une maison berbère artisanale où nous sont proposé de superbes tapis
medium_DSCN4259.jpg


medium_DSCN4263.jpg


medium_DSCN4264.jpg


où il nous est offert le célèbre thé à la menthe
medium_DSCN4265.jpg


maintenant direction OUARZAZATE
medium_DSCN4266.jpg


Ouarzazate ne possède aucun des charmes d'une médina, cependant, en raison de sa situation à la croisée des vallées du Drâa et du Dadès, elle offre une étape agréable pour un itinéraire dans le sud marocain.
medium_DSCN4267.jpg

medium_DSCN4276.jpg


Une visite de la kasbah de TAOURIT s'impose, autrefois résidence du pacha de Marrakech.

medium_DSCN4277.jpg

medium_DSCN4280.jpg

medium_DSCN4281.jpg

medium_DSCN4282.jpg

medium_DSCN4283.jpg
Demain, départ pour la côte océane

02/10/2007

Cuisine Marocaine

Une cuisine fabuleuse, chaleureuse, alléchante, fine, fascinante, aucun qualificatif n'a épuisé la richesse de la cuisine
marocaine qui flirte avec tous nos sens.

Autour d'une tagine qui réunit parents, amis et voisins, règne un univers, toute chaleur et convivialité.


Voici quelques plats que j'ai eu le plaisir de déguster


Ici les entrées composées de crudités et autres légumes cuits : lentilles, aubergines, courgettes, tomates, etc

medium_DSCN4188.jpg


medium_DSCN4273.jpg


Les célèbres TAJINES aussi délicieuses les unes que les autres

medium_DSCN4189.jpg


Il faut remarquer la présentation du plat avec les légumes apparents sous lesquels se cachent les morceaux de boeuf ou agneau ou poulet.
medium_DSCN4274.jpg


Les différents couscous

medium_DSCN4190.jpg

medium_DSCN4534.couvercletajine.jpg




medium_DSCN4536.jpg




Le pain : le khoubz habituellement préparé dans chaque foyer

medium_DSCN4419.jpg


Les desserts :

medium_DSCN4421.jpg

Différents accompagnements pour les crèpes : huile d'olive, huile d'argan, miel, un mélange d'amandes et huile d'argan (délicieux)
medium_DSCN4420.jpg


Un assortiment de fruits frais

medium_DSCN4537.jpg


En période de ramadan, une fois la nuit tombée, les musulmans passent à table. Le plat qui rompt le jeûne est LA HARIRA , une soupe traditionnelle à base de viande de mouton, de lentilles, de pois chiches, d'ail et d'oignon, elle permet à l'estomac de se réchauffer doucement.


medium_DSCN4530.soupe.jpg



medium_DSCN4531.jpg


C'est une période de prières, de méditations mais aussi de fêtes avec des repas copieux et abondants; on y retrouve après la soupe, le méchoui : un quart d'agneau grillé servi et détaillé dans le plat
medium_DSCN4532.jpg


medium_DSCN4533.agneau.jpg